Ce portail est conçu pour être utilisé sur les navigateurs Chrome, Firefox, Safari et Edge. Pour une expérience optimale, nous vous invitons à utiliser l'un de ces navigateurs.

Il y a 60 ans : décembre 1960 à travers les photographies de Bernard Faille pour l'Est républicain (3ème partie)

Louis Cêtre devant la trieuse, qui effectue son travail « à la cadence d'une mitrailleuse ».
À droite : la tabulatrice. À gauche : la perforatrice, de type ICT 40 colonnes.
La librairie Cêtre, Grande rue.
Jean Grévy, admirateur « sans réserve » des Chinois, « sur le plan artistique évidemment ».
Jean Heitman, sous les toits de son atelier au 14, Grand rue, entouré de tableaux aux « fonds caractéristiques. »
MM. Beaufrand, Balin, Chevalier, Defrasne, Me Py « commentant la très belle et intéressante exposition Louis Pergaud à Palente ».

Michel, 10 ans, déjà en 6ème. Pour Noël il veut un microscope qui lui servira « pour toute sa vie » et « satisfera sa passion de la botanique ».

Annie, 7 ans, a commandé une chaise pour sa poupée, trois livres (elle ne sait pas encore lesquels) et un peignoir.
Gérard, 11 ans (au cours supérieur 2ème année) veut un « petit » train électrique.
Christiane, 8 ans, « si impressionnée que ses petites camarades doivent répondre pour elle ». Elle aussi veut un parapluie.
Gilbert « rêvait au coin d'un trottoir. Il aimerait avoir un ballon de foot, « sa seule passion ».
Six « costauds de la Bousbotte ». Cinq d'entre eux ne rêvent que de ballons ou de chaussures de foot. Daniel préfère des patins à roulettes.
Gilbert (à gauche), voudrait un train électrique ; Jean-Pierre « se contente d’un imperméable ».

Il est 5h du soir, moment poétique sur pellicule. Un sapin. Des guirlandes. Nuit tombante.

Enfants du pavillon Bersot II au pied de la crèche de Noël.
Distribution de colis « contenant des denrées alimentaires et aussi des gâteries » aux assistés du Bureau d'aide sociale.
Éloquence des sourires des anciennes élèves de l'institution Notre-Dame.
« Authentique » saint Nicolas flanqué du père Fouettard, aidé par deux petits Lorrains en costume.
Crèche et chants au Temple.
La capture du loup fêtée par les élèves de l'école maternelle Helvétie.
Arbre de Noël de la Police, où « l'arrivée du Père Noël monté sur son âne fut le grand moment de l'après-midi ».
Au Palais de la bière : banquet de 130 couverts en l'honneur de la Sainte-Barbe des pompiers.
1ère visite du Père Noël : pour les enfants des footballeurs du RCFC, alors que ces derniers « ne méritaient pas d'être au tableau d'honneur ».
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de mieux comprendre les usages de nos utilisateurs.