Pierre Joseph Redouté

Narcisses

L'oeuvre de Redouté (Saint Hubert (Belgique), 1759 - Paris, 1840), qui avait été surnommé "le Raphaël des plantes", a connu de son vivant une réputation et un succès qui se prolongent encore de nos jours. Ses aquarelles sur vélin et ses publications ornées de planches gravées sont toujours très recherchées et font l'objet de multiples reproductions utilisées dans la décoration.

Le musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon conserve une vingtaine de ses originaux, représentant des fleurs, des plantes ou des bouquets comme celui-ci. Toute l'habileté de Redouté s'y manifeste avec éclat : la représentation est, sur le plan botanique, d'une fidelité et d'une précision absolues qui témoignent d'une observation scientifique irréprochable ; la technique est maîtrisée avec un brio qui suscite l'admiration ; enfin, et surtout, la virtuosité technique est au service d'une poésie immédiatement sensible.

Ces qualités lui ont valu de traverser tous les régimes politiques depuis son arrivée à Paris en 1782, et d'avoir une activité enseignante notable. Une copie de ce dessin se trouve d'ailleurs à Cambridge, au Fitzwilliam Museum (Broughton Collection) ; elle porte la signature de Nathalie-Elma Esménard (1798-1872), son élève, et date de 1823, qui pourrait correspondre à celle de notre dessin. On sait en effet que Redouté avait coutume d'éxécuter une planche devant ses élèves et de leur demander ensuite de l'imiter.

Françoise Soulier-François.


 

Bouquet de fleurs : narcisses hybrides et penséesAquarelle sur très légère esquisse au crayon, sur vélin
27 x 21 cm